Roscoe Tanner a dit: «Le cerveau humain est une chose merveilleuse. Il commence à travailler avant même le moment où nous sommes nés et ne cesse de fonctionner au moment où nous nous levons pour parler en public ».

Parler en public, ou faire des présentations est à la fois une chose stressante et difficile à faire et est l’une des plus précieuses de toutes les compétences soft – après tout il n’y a aucun point d’être l’ingénieur le plus doué dans l’entreprise si vous êtes incapable de présenter ce que vous faites !

Je forme des gens pour pouvoir se présenter, leurs entreprises, leurs produits et leurs services. Je ne suis pas un formateur théorique, donc je ne vais pas pour des modèles complexes et des règles dures qui ne doivent pas être brisées – je préfère basé sur le contexte, des solutions pragmatiques qui répondent aux besoins de mes clients.

Je suis souvent, moi-même dans des situations où je dois me présenter, ma société et nos services, donc mon point de vue est très pratique pratique qui est alimenté par mes expériences de la vie réelle et pas seulement la théorie.

La plupart des gens sont absolument terrifiés à l’idée de se lever en public et de faire une présentation, voici quelques-uns de mes meilleurs conseils sont pour les présentateurs, afin de se sentir plus à l’aise:

1. Recherchez votre auditoire – découvrez le plus possible sur eux et posez-vous les questions suivantes:

Sont-ils mâles ou femelles? Quel âge ont-ils ? Pourquoi sont-ils là?
Ont-ils une connaissance approfondie ou une connaissance limitée de mon sujet?
De quelle culture sont-ils? Quelle est leur culture d’entreprise?
Et toutes les autres questions qui donnent une bonne analyse d’audience.
2. Structure de votre présentation en fonction des objectifs que vous avez avec votre auditoire.

3. Préparez et pratiquez votre présentation, mais n’exagérez pas. Beaucoup de présentateurs savent leur présentation par cœur si bien qu’une question ou une interruption inattendue peut effectivement les faire perdre le fil de leur présentation et ils clam-up. Cependant, la phase de planification et de préparation représente environ 95% du temps consacré aux présentations – Si vous ne planifiez pas, vous prévoyez échouer – ne faites pas cela …

4. Ne lisez pas un script – une présentation est faite en tête-à-tête, avec le contact visuel sur le public et non sur vos morceaux de papier. Préparez flashcards ou post-its avec des mots-clés ou des thèmes, en évitant des phrases complètes, que vous serez tenté de lire.

5. Commencez par un bang! Le but du départ est double, d’attirer l’attention du public et de commencer à s’engager avec le public. Ils doivent être concentrés à 100% sur vous et pas vos diapositives. Posez des questions qui amènent les gens à penser (mais n’attendez pas une réponse), raconter une histoire, donner une analogie personnelle – se connecter.

6. Gérer les niveaux d’énergie. Une présentation est un cocktail de donner et prendre, méfiez-vous de parler avec le public au lieu de parler à eux – ils vont écouter un, mais pas l’autre. En attendant des réponses à des questions que vous posez à l’auditoire tuera le niveau d’énergie et donc le rythme de votre présentation – si les réponses ne sont pas à venir, avoir un prêt vous-même et passer à autre chose. «Qui ici est stressé à l’idée de faire une présentation? »-« Ok, un bon nombre d’entre nous, voyons maintenant comment vous pouvez surmonter cela ».

7. Gérer les interactions, si vous voulez que les gens mettent leurs mains en place lorsque vous posez une question à l’auditoire, faites-le vous-même d’abord – les gens vont copier, la même chose est vrai si les mains ne monter! Si vous voulez détourner votre attention d’une diapositive, déplacez votre corps et vos yeux vers la glissière comme si vous ouvriez une porte, les gens voudront regarder par cette porte.

8. Ne jamais commencer une présentation sans dire au public combien de temps vous allez parler et quand ils peuvent poser des questions. Si vous ne faites pas cela à 11h, à quoi pensez-vous que la majorité pensera? Si vous ne dites pas clairement aux gens quand ils peuvent poser des questions, ils peuvent se sentir frustrés ou alternativement vous interrompre constamment avec des questions pendant la présentation.

9. Appuyer sur les boutons émotionnels et montrer les avantages pour eux. Obtenez buy-in en parlant de choses avec des exemples que le public peut concrètement comprendre, leur montrer ce qu’il est en eux pour eux.

10. Pratiquer les techniques de respiration et de gestion du stress avant la présentation pour vous assurer que vous vous sentez à l’aise et en contrôle, mais aussi pour que votre projection vocale fonctionne. Le but n’est pas d’éliminer complètement le stress – nous avons besoin d’un niveau géré de stress, cela s’appelle l’énergie!

11. KISS – Keep it simple stupide. N’allez pas à un spectacle Powerpoint tout en chantant et dansant qui est techniquement fascinant – si bien que le public est concentré sur les diapositives animées sexy et en écoutant pas un mot que vous dites.

12. Ne jamais terminer avec des questions! Ok, vous avez peut-être dit au début que vous serez plus qu’heureux de répondre aux questions à la fin de votre présentation, mais nous savons tous que ce ne sera pas la fin. Pourquoi est-ce ? Eh bien, si vous avez un moment difficile avec les questions et réponses, cela laisserait un goût amer dans la bouche et vous ne voulez pas que le public s’en va comme ça. Vous laissez le ‘bang’ pour la toute fin, après la séance Q & A.

    wpChatIcon

    Keep up to date with what's happening

    Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

    You have Successfully Subscribed!

    Share This